La folie d’hollywood

On peut dire ce que l’on veut du cinéma américain et de l’ajout d’effet spéciaux, mais quand on voit les annecdotes de tournages du docteur Jivago de David Lean, on se dit que certains méritaient peut être la camisole.

Le tournage dura plus de 10 mois, en Espagne. Lors des scènes hivernales,  il fallut fabriquer de la neige en plastique.

Un plan était prévue avec 300 cavaliers traversant un champs. Au dernier moment, Lean trouva le champs triste et voulu qu’on l’agrémente de fleurs ( jonquilles ou tulipes selon les sources ). Il fallut 3 jours pour importer 4000 fleurs et les planter, pendant que les cavaliers attendaient tout frais payé. Il n’y eu qu’une prise évidemment, car les fleurs ne résistent pas aux sabots des chevaux.

 

Lors d’une scène, une cascadeuse tomba et passa sous un train,  elle eut les jambes broyées et David Lean conserva la scène. Il déclara que recommencer la scène avec une autre cascadeuse était inutile car la prise était bonne et que cela ne changeait rien pour la victime.

 

Une réplique de Moscow été construite en banlieue de Madrid.  Elle était composé d’une grande rue de 800 mètres avec un tramway et un viaduc, d’ une réplique miniature du Kremlin et de  60 magasins et maisons entourant une grande place.

Le film connu un succès populaire mais lors de sa sortie, la critique ne l’encensa pas et Lean en fut fort contrit.

Tags: ,

Leave a Comment